ette côte découpée et abritée du Mistral par des îles sauvages est occupée par des Ligures quand ils voient arriver, en l'an -600, les marins de Phocée la grecque conduits par Protis.
Marié avec Gyptis, la fille du chef des Ligures, Protis crée un comptoir en se servant d'un abri naturel de 400 hectares qui se nommera longtemps le Lacydon, du nom du petit fleuve côtier qui s'y déverse, puis sera mondialement connu sous celui du “Vieux Port”.
Pendant longtemps, la construction navale a prédominé sur le site, les cordages étant fabriqués sur place (de grands champs de chanvre couvraient l'emplacement actuel de la Canebière qui en tire son nom) et le bois de construction ne manquant pas dans les forêts de chênes sur les collines environnantes.
   

a grande peste de 1720 a porté un grand coup d'arrêt à la ville, aussi bien sur le plan population (plus de 50.000 morts, la moitié des habitants), que sur le plan économique.
Malgré l'épisode des renforts marseillais de l'armée du Rhin qui sont arrivés à Paris en chantant une marche de Rouget de l'Isle qui deviendra « La Marseillaise », la ville ne reprendra un véritable essor économique qu'en 1830, date de la prise d'Alger et début de l'essor de notre empire colonial par le Canal de Suez.


La soupe de poissons est
une des recettes les plus connues
de la région Marseillaise

Télécharger la recette de la soupe de poissons

Voir la recette de la soupe de poissons


Marseille d'en bas

'est l'époque des grands travaux, création des grands boulevards et du palais Longchamp, château d'eau chargé de dispatcher dans la ville les eaux de la Durance arrivant par le canal nouvellement créé, mais aussi du «savon de Marseille».

Le Palais Longchamp :
Un Château d'eau à la Marseillaise, c'est à dire à la hauteur de "La Sardine qui a bouché le Port"
(Cliquez ici pour tout savoir)

n contrecoup économique viendra de nouveau troubler la quiétude des marseillais quand la manne coloniale se tarit.
Depuis la moitié du 20éme siècle, la ville a recherché de nouveaux débouchés, voulant se placer comme la grande métropole du sud de l'Europe. Elle a développé de nouvelles infrastructures dans les technologies de pointe et de tourisme, aidée en cela par un climat très favorable, le mistral venant éliminer très rapidement toutes traces de pollution, nuages et autres empêcheur de profiter du « cagnard » (soleil).

Quel marseillais n'a jamais invoqué la « Bonne Mère » ?








- © G Benedetti - 2015 - Toute reproduction même partielle interdite -